Le Pôle Espoirs

Présentation du Pôle Espoirs en vidéo :

Le Pôle Espoirs : Qu’est-ce que c’est ?

> Consulter le powerpoint de présentation (pdf)

Chaque région de France est dotée d’un Pôle Régional dans lequel garçons et/ou filles de la catégorie U14 et U15 peuvent mener un triple projet (scolaire, sportif et personnel) dans des conditions optimales.

Les jeunes Espoirs, qui y sont regroupés après avoir été détectés par les CTS dans les sélections départementales et régionales, bénéficient d’un encadrement sportif de haut-niveau, d’horaires aménagés, d’un internat et d’un suivi médical et scolaire adapté.

St Louis St BrunoLe Pôle Espoirs Saint Louis Saint Bruno est un Pôle Mixte. Le Pôle Masculin est encadré par Jean Pierre MORATEUR et le Pôle Féminin par Pierre CROIZAT et Charlène COLLETTE. Les deux sélections comptent respectivement 15 et 14 jeunes Espoirs.

La création des Pôles Régionaux a fortement contribué à la réussite de la France au niveau européen et mondial. Les internationaux qui ne sont pas passés par un Pôle Régional sont rares. La finalité pour ces jeunes est d’intégrer par la suite le Pôle France du CFBB, basé à l’INSEP.

Interview de Jean Pierre MORATEUR: Responsable Technique et Pédagogique du Pôle Espoirs de Basket :

Jean-Pierre, peux-tu te présenter ?
J’ai 53 ans. Je suis responsable technique et pédagogique du Pôle Espoirs.

J’ai été Basketteur professionnel à la Chorale de Roanne, à Vichy et à Lyon où j’ai joué au plus haut niveau. Une fois mon parcours de joueur achevé, je ne me voyais pas quitter les parquets, je me suis alors dirigé vers la fonction de coach. J’ai coaché en Pro B et en NM1.

IMG_1669
Jean-Pierre Morateur entouré des joueurs du Pôle Espoirs

A première vue rien ne te destinait à devenir Responsable du Pôle Espoirs : comment en es-tu arrivé là ?
J’ai été sollicité en février 2002 par le Président de la Ligue Jean Pierre Hunckler pour un poste de CTS à la Ligue du Lyonnais. J’ai accepté le poste dont la mission était d’ouvrir le Pôle Espoirs Garçons. Auparavant, j’avais ouvert une section sportive avec le club de la CRO Lyon au collège St Louis St Bruno : je connaissais la structure (qui remplissait parfaitement le cahier des charges mis en place par la Fédération Française de Basketball à savoir un internat et des horaires aménagés) et le chef d’établissement. Le Pôle Espoirs de Basket a ouvert en septembre 2002 et il est devenu mixte en septembre 2003 !

Pourquoi, selon ton toi, le Pôle Espoirs constitue une réelle chance pour se préparer au haut niveau ?
Tout d’abord, il constitue la première étape dans le parcours d’excellence sportive / structure pyramidale.

L’objectif du Pôle Espoirs de Basket (PEB) est d’offrir aux jeunes sportifs des conditions de scolarisation particulières, qui assurent une poursuite normale de leur cursus scolaire tout en permettant de s’entrainer à hauteur de 10h par semaine (ce qui représente le double de la charge d’entrainement en club) et la participation aux compétitions au plus haut niveau. Le PEB n’offre pas seulement la possibilité de s’entrainer plus, il permet aussi de s’entrainer avec les meilleurs : la quantité combinée à la qualité permet un développement plus rapide menant potentiellement au Haut Niveau. 

Timothé Vergiat, ex pensionnaire du Pôle Espoirs, avec le maillot Bleu
Timothé Vergiat, ex pensionnaire du Pôle Espoirs, avec le maillot Bleu

Ensuite, en termes d’encadrement, le PEB est structuré comme un club de Haut Niveau avec des Conseillers Techniques Sportifs (CTS) et des Responsables Techniques et Administratifs. Les jeunes Espoirs bénéficient d’un suivi médical individualisé avec un staff médical et paramédical composé de deux médecins, un kinésithérapeute et une psychologue. On peut adjoindre au staff une préparatrice physique et une diététicienne. Cette année, nous avons décidé d’intégrer au staff une assistante pédagogique chargée du suivi et de l’accompagnement scolaire des jeunes sportifs afin qu’ils aient des conditions de travail optimales indispensables à l’atteinte de leurs objectifs scolaires. 

Pour un effectif de 24 jeunes, on a au total 11 personnes qui sont pleinement investies afin de les mener à l’excellence scolaire et sportive et donc au plus haut niveau.

Pour finir, le club et les parents font intégralement partie du projet afin de faire le lien entre les différents acteurs scolaires et sportifs.

Comment intègre-t-on le Pôles Espoirs ?
En tant que responsable pédagogique et logistique du Pôle Espoirs je m’occupe des détections avec le staff sportif. Nous profitons des détections départementales U13 qui se font tout au long de l’année pour repérer des joueurs et joueuses à potentiel. Nous voyons donc les joueurs lors du Tournoi Inter Comités qui a eu lieu, cette année, le 11 novembre et le Tournoi des Etoiles pour lequel tous les comités de la Zone Centre sont présents. On a l’occasion de voir une trentaine de joueurs et joueuses lors de ces compétitions qui nous permettent d’évaluer le niveau global de la génération et de pouvoir repérer des candidats potentiels pour le Pôle Espoirs.

Pendant les vacances de février, nous organisons les « Camps Inter Comités » où l’on convoque les jeunes repérés lors des compétitions mais également des potentiels « taille » qui n’auraient pas encore été vus : 20 à 24 jeunes sont sélectionnés pour être évalués.

Nous organisons fin février une réunion d’informations avec les parents de l’ensemble des jeunes où nous leurs remettons un dossier de candidature pour le Pôle Espoirs. Ils ont ensuite un mois et demi pour y réfléchir. Selon le nombre de dossiers remis, un test d’entrée a lieu début mai pour effectuer la sélection des jeunes qui intégreront le Pôle. Quinze filles et quinze garçons sont présents à ces tests ce qui veut dire que certains sont éliminés sur dossier. Nous nous focalisons uniquement sur la qualité « basket ». Nous ne voulons pas que certains jeunes soient recalés pour des raisons scolaires et des difficultés qu’ils pourraient avoir alors qu’ils ont du talent au basket : on donne sa chance à tout le monde.

Le Tournoi Inter Ligues est aussi une étape importante puisque la sélection du Lyonnais affronte celles de Bourgogne, Auvergne, Centre. Cette compétition se déroule à Pâques généralement. Elle nous permet de sélectionner les douze meilleurs potentiels de la Ligue et c’est assez révélateur du niveau des jeunes car ils se frottent aux meilleurs des autres ligues. Après il faut avoir à l’esprit que le Pôle n’est pas la photographie du moment, nous devons nous projeter dans le recrutement d’un garçon ou d’une fille comme étant un potentiel à long terme, les joueurs de demain et non pas à l’instant T.

Au-delà de la sélection purement sportive, au niveau scolaire nous suivons de très près le comportement des jeunes : la performance va de pair avec la rigueur et la discipline. C’est l’étude de toutes ces variables qui nous permet de faire notre sélection.

Loire garçons 1
Les garçons de la Loire remportent le TIC U13 sous les yeux des techniciens venus les superviser

Qu’en est-il de la réussite scolaire des jeunes Espoirs ?
On offre aux jeunes un cadre. Un cadre aussi bien au niveau sportif avec de la rigueur aux entrainements, qu’au niveau scolaire avec des horaires aménagés visant à optimiser le temps des jeunes et ainsi leur permettre d’allier basket et études. Le double projet scolaire et sportif est omniprésent. Cette année nous avons étoffé notre staff en embauchant Ouafa Mansouri au poste d’assistante pédagogique. Elle suit et accompagne quotidiennement 10 jeunes Espoirs filles et garçons afin de faire progresser les plus en difficulté et rendre encore meilleurs les bons élèves. Nous suivons les notes très régulièrement sur l’interface Ecole Directe au même titre que les parents afin d’axer le soutien scolaire sur les points faibles des jeunes.

De plus, le Pôle Espoirs est dans l’enceinte même du collège ce qui nous permet d’avoir un dialogue fréquent avec les responsables de niveau : on est informé en temps réel de tout incident potentiel ou mauvais comportement. Nous sommes également présents lors des conseils de mi trimestre et les conseils de classe ce qui nous offre l’occasion d’échanger directement avec les professeurs. Le lien scolaire/ sportif est très fort et c’est pourquoi toute mauvaise attitude en classe entraine des sanctions sportives (suspension de match ou d’entrainement). Tout cela est communiqué aux parents en entretien afin qu’ils jouent eux aussi leur rôle dans le projet du jeune Espoir.