Bernard Faure (sélectionneur U16M) : « Le traditionnel Tournoi de Bellegarde est un point incontournable pour la préparation des cadets »

Ce week-end (15, 16 et 17 avril) se déroule le 30e tournoi International de Bellegarde, dont la 1ère édition date de 1987. La France fera son entrée vendredi à 20h30 face à la Pologne, enchaînera le samedi à 19h00 contre la Croatie et clôturera le tournoi contre la Turquie dimanche à 17h00. A l’approche de cette 30ème édition, nous avons interrogé Bernard Faure, coach des U16 Masculins. 

faure-U16M-turquie
Bernard Faure, coach des U16M France. Crédit Photo : FIBA Europe

Vous avez commencé votre stage de préparation au Tournoi de Bellegarde depuis lundi : quelles sont vos attentes vis-à-vis de votre groupe ?
Bernard Faure (B.F.) : Le traditionnel Tournoi de Bellegarde est un point incontournable pour la préparation des cadets. Ce que nous attendons d’un tournoi placé mi-avril, c’est de préparer la saison estivale. Nous sommes encore dans une période d’essai de quelques joueurs qui arrivent de centres de formation. Nous voulons donc avant tout évaluer ces joueurs individuellement et collectivement pour voir si nous sommes en mesure de les intégrer dans le groupe de préparation pour l’Euro.

Il y a quelques semaines, vous avez obtenu une 5ème place au Tournoi de Samsun avec un départ difficile mais un bilan positif de 5 victoires en 7 matches. Ressentez-vous une évolution au sein du groupe à l’approche de ce week-end ?
B.F. : Effectivement, nous avons réalisé de bons résultats en Turquie. C’était un premier tournoi pour la saison avec de nouveaux joueurs, avec pour la plupart une première expérience internationale. Forts de cette expérience, nous allons essayer d’être dans la continuité, d’améliorer les choses qui nous ont posé problème en Turquie notamment le jeu intérieur. Nous avons quelques nouveaux joueurs et d’autres qui reviennent de blessure sur ce poste. Ce sera essentiel de voir où nous en sommes après ce Tournoi de Bellegarde au niveau de ces positions intérieures qui sont essentielles dans le basket.

Cette année, votre groupe de 14 joueurs est composé de 9 jeunes qui évoluent à l’INSEP. Comment procédez-vous à la sélection et aux détections le cas échéant ?

bernard-faure
Bernard Faure, coach des U16M France. Crédit Photo : FIBA Europe

B.F. : Comme chaque année nous avons une bonne partie des joueurs qui sont avec nous au Pôle France à l’INSEP. Ces joueurs sont issus d’une détection que nous mettons en place depuis la deuxième année minime. À ces joueurs là s’ajoutent des joueurs de centre de formation qui sont souvent des joueurs que nous connaissons aussi mais que nous n’avons pas choisi pour intégrer notre Pôle France. Nous avons quelques exceptions avec des joueurs qui apparaissent soit parce que ce sont de grands gabarits qui sont vraiment « neufs » dans le basket ou, cette année, nous avons un joueur qui réside aux États-Unis mais qui possède un passeport français donc qui sera testé également sur ce Tournoi de Bellegarde.

Comment appréhendez-vous l’Euro 2016 ?
B.F. : C’est toujours difficile de faire des pronostics par rapport à la catégorie U16 qui est une tranche d’âge très jeune par rapport au vécu des joueurs et à leur expérience du basket. Nous avons, je pense, une équipe avec du potentiel, c’est à dire que nous partirons avec des ambitions, au même titre que beaucoup d’équipes de toute façon. Nous savons que le championnat sera très relevé et avec chaque jour, d’éventuelles surprises. J’espère que nous serons parmi les bonnes surprises ! Pour l’instant, nous sommes une équipe un peu en chantier. Il faut que nous prenions de l’expérience, c’est pour cela que nous accumulons les jours de stage et les tournois, pour être vraiment au top de notre forme au moment du Championnat d’Europe, mi-août.

Le tournoi de Bellegarde connaîtra sa 30ème édition ce week-end. Un petit mot ?
B.F. : C’est la 30ème édition d’un tournoi incontournable pour les U16. C’est un rendez-vous qui est toujours attendu parce que nous savons qu’il y a beaucoup de public, beaucoup d’engouement, beaucoup de bénévoles autour de ce tournoi. Pour ma part, ce sera le dixième, ce qui crée aussi des liens avec les dirigeants. Nous œuvrons tous pour que le basket prenne une grande part dans la région et ce type de tournoi est vraiment la preuve que la Ligue du Lyonnais et que le club de Bellegarde sont vraiment à fond derrière les jeunes ! Je pense que ça, c’est l’essentiel. Nous, si nous avons choisi de travailler avec une tranche d’âge de U16, c’est aussi parce que nous sommes des formateurs et que nous avons cette ambition de faire avancer les jeunes vers le plus haut niveau.

Propos recueillis par Melina Torfi

Le programme des 3 jours :

160328_200642