Interview club : à la découverte de la C.T.C du Bugey

Nous vous proposons de découvrir la CTC du Bugey (clubs d’Albarine, St Jean Le Vieux et Ambérieu) à travers une interview croisée : celle de Geneviève Chovet, présidente d’Ambérieu Basket, et celle de Jonathan Bono, agent de développement au club de St Jean Le Vieux.

Interview de Geneviève Chovet – Présidente d’Ambérieu Basket :

Fiche d'identité C.T.C Bresse

Photo Geneviève ChovetPouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Geneviève Chovet, je suis Présidente du club d’Ambérieu Basketball depuis maintenant 4 ans. Je suis arrivée au club car mes enfants en étaient licenciés : j’ai fait 7 ans de secrétariat avant de prendre la présidence.

Pouvez-vous nous décrire la vie du club ?
Nous avons plusieurs commissions : une commission extra sportive très active qui propose des évènements et animations (tombola, etc.), une commission sportive qui gère tout ce qui est lié aux matchs (planning et la gestion des équipes) et une commission mini basket qui gère l’école de basket.

Quels sont vos objectifs au niveau sportif pour cette saison ?
Pour les Seniors 1 ce sera pérennité de l’équipe en RM2 car on souhaite que l’équipe arrive à s’y maintenir. Ce sera difficile mais on y croit fortement. Chez les jeunes on travaille beaucoup en Coopération Territoriale de Club (CTC) : plusieurs équipes fonctionnent en CTC notamment les U13 Garçons qualifiés pour jouer en région pour la 2ème phase de championnat.

L'Ecole de Basket d'Ambérieu
L’Ecole de Basket d’Ambérieu

On souhaite réellement pérenniser ce travail en CTC afin d’avoir un meilleur niveau pour nos équipes et de permettre à chaque joueur d’évoluer à son rythme et à surtout son niveau. L’objectif à long terme est d’être un club formateur et cela passe par l’existence d’une école de basket de qualité encadrée par des entraineurs qualifiés. On essaye de faire venir des entraineurs qualifiés pour les catégories jeunes afin de les former et leur apprendre les bons gestes dès le plus jeune âge. Actuellement, nous avons 4 entraineurs diplômés (Diplômés d’Etat).

Cette année, nous avons mis en place l’Ecole d’arbitrage obligatoire dans le cahier des charges de la CTC avec St jean le Vieux et l’Albarine Basket Club : on a compté une quinzaine de jeunes inscrits sur la première séance au mois d’octobre. 
On a eu du mal à le mettre en place auparavant mais le fait d’être 3 clubs à faciliter les choses.

Quelles sont les principales problématiques auxquelles est confronté un club tel que le vôtre ?
Nous avons beaucoup de difficultés à trouver des arbitres club: on essaye de pallier à ce problème grâce à l’investissement de toutes les personnes disponibles au sein du club mais malheureusement les jeunes qui souhaitent devenir arbitres sont rares.

Les U11 et U13 sont motivés mais lorsqu’ils arrivent en U17 ils abandonnent car il faut dire que l’arbitrage n’a pas forcément bonne presse. Le rôle d’arbitre est difficile mais je leur explique que sans arbitre il n’y aurait pas de match. Je pense que les jeunes ont peur de l’investissement que représente la fonction d’arbitre : il y a une difficulté à s’impliquer et assumer son engagement pendant une saison complète.

Au niveau financier, il est difficile de développer les partenariats avec les entreprises au vu de la situation économique. On essaye d’organiser des manifestations sportives telles que les finales départementales ou encore des vides greniers et des tombolas.

Pour ce qui est des bénévoles, il y a une bonne implication des entraineurs : ils sont très sérieux et impliqués dans leur travail. Néanmoins, je pense que nous manquons de personnes au sein du bureau : si nous étions un petit peu plus nombreux cela serait plus simple !

Quelles relations entretenez-vous avec le Comité ? La ligue ?
Nous avons des relations régulières avec le Comité et la Ligue. D’ailleurs je trouve que la plateforme d’accompagnement des clubs mise en place par la ligue (nldr : http://clubs.basketly.com/ cette année est une excellente idée : c’est une réelle boite à outil qui nous permet de trouver toutes les réponses à nos questions à un seul endroit ! 

Le meilleur souvenir au sein du club ?
Je rêve de vivre une grande victoire au niveau sportif mais malheureusement ce n’est pas encore le cas (rires). Je dirais que mon meilleur souvenir est l’organisation des finales départementales l’an dernier : c’est vraiment un moment de partage où l’on vit des émotions avec les clubs même si on n’y participe pas forcément.

Si vous deviez décrire votre club en un seul mot ? Pourquoi ?
Le mot qui me vient à l’esprit est « dynamique » car nous avons des gens impliqués, on a envie d’avancer et on souhaite offrir un basket de qualité: on veut faire connaitre le basket et les jeunes sont l’avenir de ce sport. On a 80 enfants en école de basket et c’est ce qui crée notre dynamisme.

Un mot pour finir ?
Je remercie les bénévoles qu’ils soient entraîneurs ou membres du bureau car c’est eux qui œuvrent au quotidien. Je ne serais rien sans eux !

Interview de Jonathan Bono – Agent de développement au club de St Jean Le Vieux :

fiche d'identité st jean

Pouvez-vous nous expliquer votre rôle au sein du club de Saint Jean Le Vieux ?
Je suis en charge de toutes les équipes jeunes en dessous des U17. Je m’occupe de la partie technique (formation des entraineurs et des joueurs, orientation et évaluation des joueurs) mais aussi du développement du club au niveau communication et marketing. C’est ma 5ème année au club de St Jean Le Vieux.

Pouvez-vous nous décrire le fonctionnement du club ?
Comme dans beaucoup de clubs, nous avons un fonctionnement classique avec des commissions : sportive, technique, animation, communication et mini basket. Il faut savoir que nous sommes un club très familial qui a su au fil des années amener du professionnalisme : nous souhaitons monter en gamme en terme de développement et de gestion de club afin d’avoir des conditions de compétitions optimales.

Il y a 2 ans, nous avons mis en place un Projet de Développement qui s’achèvera en 2016. L’objectif était, tout d’abord, de structurer le club avec des commissions, mais aussi de pouvoir proposer du basket pour tous en se concentrant sur la formation des jeunes. Nous voulions que tous les jeunes puissent trouver une offre adaptée à leurs besoins : avoir la possibilité de jouer en loisirs ou en compétition (au niveau ligue).

Nous avons créé la Coopération Territoriale de Club (CTC) afin d’offrir aux jeunes la possibilité de jouer au niveau Région : nous sommes sur le point de nous qualifier en ligue avec les U13 Garçons grâce à cette entente. Le club de St Jean Le Vieux n’avait jamais connu de qualification en Ligue avant cela !

Comment se passe le fonctionnement de la CTC ?
Cela se passe très bien ! Nous avions bien évalué les personnes au préalable pour mettre en place cette CTC, des personnes motivées et dont l’intérêt n’était pas de favoriser leur club. Cette CTC se compose de 3 clubs : Albarine, St Jean Le Vieux et Ambérieu. Il y a plusieurs entraineurs pour chaque équipe de la CTC. Pour ma part, je suis salarié à St Jean Le Vieux et Ambérieu m’emploie en tant qu’auto entrepreneur sur certaines équipes jeunes. Cela facilite la liaison entre les clubs et empêche tout risque de conflits d’intérêt.

CTC Ambérieu-St Jean Le Vieux - U13
CTC Ambérieu – St Jean Le Vieux – U13

A terme, sera-t-il question de fusionner ?
Non, surtout pas ! Nous voulons que chaque club garde son identité et cela s’ancre dans l’objectif de proposer du basket pour tous. Nous avions fait une enquête qui démontrait que de nombreuses personnes étaient favorables à la CTC et défavorables à la fusion ! Il faut savoir que la CTC ne peut être mise en place que s’il existe une équipe 2 propre au club.

Quelles sont les principales problématiques auxquelles est confronté un club tel que le vôtre ?
Les créneaux horaires ! Nous sommes en plein développement depuis quelques années et le vrai problème c’est que l’on a des équipes telles que les U11 ou les U13 par exemple qui dominent le championnat mais qui ne peuvent pas bénéficier de plus d’entrainement ! Nous ne disposons que d’une seule salle. On essaye de trouver des solutions en regroupant les entrainements de plusieurs équipes ou encore avec la création de la CTC mais l’on bute sur le problème matériel : on manque clairement d’infrastructures. C’est vraiment le principal problème.

Nous rencontrons aussi des difficultés quant au nombre d’arbitres : malheureusement l’arbitrage est quelque chose qui se perd. Nous avons créé l’école d’arbitrage cette année. Cela sera un plus dans quelques années !

Le meilleur souvenir au sein du club ?
Il est difficile de n’en citer qu’un seul… Je dirais la qualification avec les U13 en région car beaucoup de personnes étaient sceptiques il y a encore un an !

Si vous deviez décrire votre club en un seul mot ?
« Convivialité ».

Un mot pour finir ?
Comme il est difficile de citer toutes les personnes que je pourrais remercier je remercie tous ceux qui participent au bon développement du basket ! Et nos supporters fantastiques les « magic purple » qui mettent le feu à la salle à chaque rencontre !

Les "Magic Purple"
Les « Magic Purple »